L’automne est une douce saison, propice aux balades dans les bois et forêts. Toutefois, ces agréables moments passés peuvent aussi tourner au cauchemar si votre animal ingère un champignon toxique : certains sont en effet attirants pour le chien et le chat car ils ont une odeur de poisson. Apprenez à reconnaître ceux dont il faut se méfier et les risques que vous courez.

Image title

L’ingestion de champignons toxiques peut être la cause de symptômes graves et peut même causer la mort. Quel que soit le type de champignon, le chien ou le chat peut tout d’abord manifester des vomissements, des diarrhées, voire des troubles nerveux comme un manque de coordination des mouvements (ataxie) ou des convulsions. Des signes plus spécifiques permettent ensuite de classer les champignons vénéneux en 5 catégories.

Ne laissez pas le doute planer : si votre chien ingère un champignon, quel qu’il soit, rendez-vous en urgence chez votre vétérinaire ».

Atteinte gastro-intestinale

Il s’agit de champignons provoquant des douleurs abdominales, des diarrhées et des vomissements : des symptômes qui surviennent rapidement (dans les deux heures suivant l’ingestion), mais disparaissent aussi normalement en quelques heures. Si les symptômes persistent, un traitement peut être nécessaire. Les champignons responsables sont les suivants :

– Pleurotes

– Lactaires

– Bolets

– Vesse-de-loup

Image titlePleurotes, lactaire, cèpe (bolet), vesse-de-loup

Hallucinations

Certains champignons causent des hallucinations. C’est le cas des psylocybes que l’on retrouve très fréquemment dans les prés. Il s’agit d’hallucinogènes qui provoquent chez le chien une fièvre, une ataxie, une faiblesse, des gémissements et un changement d’attitude, voire une certaine agressivité. Ces symptômes apparaissent dans les deux heures suivant l’ingestion des champignons et peuvent durer six heures. Il est conseillé de consulter, car si dans la majorité des cas le pronostic est bon, des animaux sont déjà morts des suites de cette intoxication.

Image titlePsylocybes

Réactions à la muscarine

La muscarine est le nom d’une toxine que l’on rencontre chez certains champignons comme les inocybes et les clitocybes qui poussent souvent autour des sapins, dans les prairies et sur les sols des forêts. La consommation de ces champignons entraîne une hypersalivation, des vomissements et diarrhées, un épiphora (larmoiement), une incontinence, une dilatation des pupilles et un ralentissement du rythme cardiaque. Si l’animal n’a pas encore vomi, il est recommandé de le faire vomir (ne mettez pas les doigts dans la gueule, voir la méthode appropriée pour faire vomir un chien). Il est également possible de lui donner du charbon actif, mais l’apparition des symptômes étant rapides, il est conseillé d’aller sans tarder chez le vétérinaire. Le pronostic vital de l’animal dépend de la dose de muscarine ingérée, c’est-à-dire du nombre de champignons mangés ou encore du taux de toxine de chaque champignon.

Image titleClitocybes

Psychotropes

Les effets psychotropes sont causés par les différents champignons amanites que l’on observe souvent dans les bois. Les symptômes apparaissent rapidement entre 30 minutes et 1h30 après l’ingestion des champignons : difficulté respiratoire, ataxie, gémissements, abattement ou au contraire hyperactivité, convulsions.

Si vous avez surpris votre animal en train de manger une amanite ou si vous le suspectez d’en avoir mangé, rendez-vous sans attendre chez le vétérinaire. N’essayez pas de le faire vomir et foncez ! Une telle intoxication peut être mortelle.

Image titleAmanite tue-mouches et amanite bouchon de mort

Insuffisance rénale et nécrose du foie

Certaines amanites comme le bouchon de mort (photo amanite blanche précédente) et la lépiote sont particulièrement toxiques. Dans une première phase de l’intoxication, les animaux souffrent de vomissements et de diarrhées hémorragiques qui surviennent de six à vingt-quatre heures après la consommation des champignons. Ces symptômes perdurent environ un à deux jours avant de se calmer, mais par la suite, c’est à l’intérieur du corps que tout se produit. Les toxines provoquent une mort cellulaire, ce qui induit une insuffisance hépatique, une encéphalopathie, une hypoglycémie. Les animaux tombent souvent dans le coma à ce stade et meurent. Ceux qui ont la chance de survivre subissent une atteinte du système rénal. Le pronostic de cette intoxication est sombre et beaucoup d’animaux meurent dans les cinq jours qui suivent l’intoxication. Si certains chiens s’en sortent, rares sont les chats qui survivent.

Pour sauver l’animal, la réactivité du propriétaire est essentielle. Il est primordial de faire vomir l’animal immédiatement et d’aller en urgence chez le vétérinaire pour commencer un traitement de choc.  Pour ceux qui survivent, une transplantation du foie peut être nécessaire.

Image titleLépiote

Même si tous les animaux ne sont pas intéressés par les champignons qu’ils croisent en balade, l’intoxication aux est de saison. Surveillez bien votre animal lors de vos sorties et réagissez rapidement si vous constatez ou suspectez l’ingestion de champignons : même si vous n’identifiez la variété incriminée, le conseil que l’on pourrait vous donner est de vous rendre sans tarder chez votre vétérinaire, ou le praticien le plus proche si vous êtes loin de votre lieu de résidence.

source : https://www.soigner-son-animal.com/a_vos_soins-76-urgence_veeteerinaire_reconnaissez_les_champignons_toxiques_pour_votre_animal_.html

Share This