Petit article qui mûrit depuis quelques temps et que j’hésitais à écrire…
Depuis le 22 juin précisément.

Ce jour là, j’étais en balade avec Mitsy et Zuma. Comme d’habitude, je fais un peu de travail d’éducation avec eux.
Comme d’habitude Zuma est au taquet, y prends un plaisir fou.
Comme d’habitude, Mitsy n’est pas plus intéressée que ça par la chose. Je lui en demande moins et moins longtemps mais quand même un peu…

Arrive un homme d’un certain âge, d’un âge certain aussi. Il nous regarde un moment et fini par me dire :
– désolée gamine, mais là tu fais de la merde !

Grand froid dans mon dos. Interloquée je me retourne prête à répondre. Il ne m’en laisse pas le temps
– le pti là, ouais fais du cirque avec, il aime. La grande ça la fait chier. On voit qu’elle irait au bout du monde pour toi et toi, tu lui propose  de la merde.

Pour Zuma le ton était méprisant : chien de cirque.
Pour Mitsy : on sentait l’admiration du gars qui découvre un bon chien.
Dans ma tête c’est le chaos : Zuma est top, il obéit, on partage. Mitsy en fait qu’à sa tête, c’est compliqué.

Et il a continué sa balade. J’ai hésité à le rattraper pour lui dire des choses un peu merdiques… et j’ai préféré laissé couler.

Et depuis ses mots tournent en boucle. Et il a raison.

Zuma, il aime faire des choses. Je pourrais lui proposer toutes les sports et activités canines du monde : il fera tout et encore plus.

Mitsy, elle aime être avec moi. Elle aime creuser, elle aime renifler, elle aime se poser, elle aime observer des heures. Elle déteste la contrainte ou les choses demandées de façon précises.
Mitsy sur un terrain d’agility, c’est le chien qui va refuser tous les obstacles et qui va se coucher au milieu du terrain. Par contre en forêt ou en ville : elle me fait des parcours incroyables et avec plaisir.
Mitsy sur un terrain elle connaît ni son nom ni le rappel ni rien. Mitsy, en balade, elle a pas besoin de connaitre tout ça, elle fait. Elle est près de moi et anticipe mes demandes.

En fait Mitsy n’est pas « désobéissante », loin de là, mais Mitsy est chien sensible… et quand je me mets en tête de lui apprendre des choses, j’ai un objectif.
Et parce-que j’ai un objectif : Mon attitude corporelle change, ma façon de demander les choses change… je change.

Et Mitsy, elle m’aime moi. Elle n’aime pas ce que je deviens quand je décide qu’elle doit faire des choses parce-que c’est le bon moment.

C’est donc une immense remise en question que ce monsieur a initié avec ces quelques mots.
C’est donc une immense remise en question que Mitsy me permet de faire.

Parce-que parfois c’est bien quand on nous dit : tu fais de la merde.
Ça permet de réfléchir… et devenir (peut-être) un peu meilleur.

Je vais donc continuer à etre avec Mitsy, à entretenir cette superbe relation qui nous unis. Mais autrement, en essayant de rester moi, en essayant de faire autrement que tout ce que j’ai appris, en essayant d’apprendre autre chose.

Je vais essayer d’être comme elle : présente sans en avoir l’air ; attentive l’air de rien ; nonchalante mais réceptive.

Je vais me laisser éduquer par ce chien exceptionnel et un peu différent, intelligent et très sensible.
Je vais pouvoir apprendre d’autres choses, d’autres activités.

A l’avenir j’essaierais de ne plus faire de la merde… ni pour Mitsy, ni pour les autres chiens qui lui ressemblent.

Merci Monsieur.
Merci Mitsy.

Share This